Vous lisez en ce moment
[Luxus+ Magazine] RENDEZ-VOUS AVEC UN ARTISTE (épisode 2). Rencontre avec Anne-Caroline Ayot, Make-up artist le jour, illustratrice la nuit

[Luxus+ Magazine] RENDEZ-VOUS AVEC UN ARTISTE (épisode 2). Rencontre avec Anne-Caroline Ayot, Make-up artist le jour, illustratrice la nuit

Diplômée en Arts Graphiques et formée au maquillage professionnel à l’École Christian Chauveau Paris, Anne-Caroline Ayot est maquilleuse depuis plus de 25 ans sur les shootings et défilés de mode et Haute Couture. Grâce à ses talents artistiques, elle s’est lancée il y a 4 ans dans l’illustration en mélangeant l’encre, l’aquarelle, le collage et la photographie pour créer des œuvres uniques, poétiques et vibrantes. Nous l’avons rencontré peu avant la Fashion Week pour échanger sur ses techniques et sa vision de l’Art.

 

Pourquoi avoir choisi le maquillage et la mode ?

 

Cela s’est fait un peu par hasard. Après mes études, j’ai travaillé dans une agence de publicité pendant quelques années. Et les journées entières enfermées derrière un écran d’ordinateur m’ont fait ressentir un manque. J’avais besoin de créer en utilisant mes mains. Étant attirée par la mode depuis toute petite, à la naissance de mon enfant j’ai décidé de reprendre mes études dans le maquillage. Le passage à l’école a été une première étape. Les rencontres ont fait le reste. J’ai rapidement commencé à assister des grands maquilleurs. Et maintenant, cela dure depuis 25 ans.

 

Sur votre Instagram annecaroline.arts nous pouvons voir nombreuses de vos illustrations. D’ailleurs, votre dicton est : « Maquilleuse le jour, illustratrice la nuit ». Ces deux formes artistiques semblent tout aussi importantes pour vous. Pourtant la création dessin n’est pas votre travail premier. Qu’est-ce qui vous anime dans cette dernière ?

 

De la même manière que pour le make up, il y a quelques années j’ai de nouveau ressenti ce manque, comme une petite frustration. Si j’aime énormément mon travail, les relations que je noue, le changement perpétuel de la mode, l’émulation collective d’une équipe au service de designers, de photographes, de Grandes Maisons… j’avais besoin de développer un travail plus personnel. Et de me réapproprier le temps. Quand on est maquilleuse, notre temps est imparti. Il est très court : une heure, voire deux au maximum. Ici j’ai le temps. Celui de me questionner, de faire des recherches, des croquis, des compositions de motifs et des associations de couleurs pour exprimer les images qui me viennent et leur donner vie sur papier.

Voir aussi


 

Sun & Stripes © Anne-Caroline Ayot

 

Comment l’illustration est-elle venue à vous ?

 

J’ai toujours fait du dessin, de la peinture à l’acrylique, même de la sculpture. Mais c’est lors d’un shooting de Haute Couture pour Vogue que j’ai eu le déclic. L’illustrateur Pepe Munoz était présent pour dessiner les robes. Je ne sais pas ce qui m’a attiré en voyant ses illustrations mais le lendemain de la séance je ressortais mes vieux pinceaux pour me lancer. J’ai commencé à bricoler mes créations et je ne me suis plus arrêtée depuis 4 ans.

Retrouvez l'intégralité de cet article sur magazine.luxus-plus.com

Photo à la Une : Lady Flame © Anne-Caroline Ayot

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut