Vous lisez en ce moment
[Luxus+ Magazine] Le directeur artistique dans la mode : un métier en pleine mutation (Partie 2)

[Luxus+ Magazine] Le directeur artistique dans la mode : un métier en pleine mutation (Partie 2)

Luxus+ Magazine poursuit son enquête sur la place du directeur artistique dans les maisons de mode. Le temps où un couturier demeurait indissociable de sa marque semble en effet bel et bien révolu. D’autant que ces dernières années, le rythme de la mode s’est considérablement accéléré, si bien que certains créateurs déplorent le fait de devoir réaliser des collections en quelques semaines.

 

C’est notamment le cas de Raf Simons pour qui la création est un processus long, incompatible avec l’hyperactivité demandée aux directeurs artistiques. Certains pourtant se sont parfaitement adaptés à ce rythme effréné. C’est le cas de Rick Owens, parlant de notre époque comme de « l’âge d’or de la mode », ou de Karl Lagerfeld, dont la créativité prolifique s’accommodait très bien de l’urgence dans laquelle il devait travailler en permanence.

 

Voir aussi


Des créateurs au bord du burn out

 

Dans une interview accordée à WWD, Karl Lagerfeld, qui assumait à la fois la direction artistique de Chanel, celle de Fendi et celle de sa propre marque, affirmait adorer travailler ainsi : « J’adore ce rythme effréné. La mode est synonyme de vitesse. Mais, si vous n’êtes pas un bon matador, n’entrez pas dans l’arène. La mode est aujourd’hui un sport, il faut savoir courir » .

Find the full article on magazine.luxus-plus.com

Photo à la Une : Miuccia Prada et Raf Simons au salon Prada Resort 2019 à New York © Getty images – Sean Zanni

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut