Vous lisez en ce moment
L’Oréal: le groupe supprime 400 postes suite à la fermeture de plusieurs magasins aux Etats-Unis

L’Oréal: le groupe supprime 400 postes suite à la fermeture de plusieurs magasins aux Etats-Unis

Le géant mondial de la beauté a grandement été touché par la pandémie mondiale et se voit contraint de fermer plusieurs points de ventes au États-Unis. La crise sanitaire a bousculé les habitudes de vie des américains qui ne consomment plus comme avant et en serait donc l’une des principales causes.

 

L’Oréal souhaite réorganiser de l’intérieur toute sa division Luxe possédant des marques telles que Urban Decay ou Kiehl’s, département le plus lourdement touché. C’est en voulant mieux s’adapter aux nouvelles demandes des consommateurs américains impactées par la pandémie que le groupe a récemment indiqué cette information dans une déclaration transmise à l’agence Agefi-Dow Jones.

 

« La division Luxe de L’Oréal USA a annoncé en interne un plan visant à réorganiser et à transformer son activité au cours des six prochains mois. Ce plan prévoit la fermeture de certaines boutiques et une accélération des investissements sur les segments de marché en croissance, comme l’e-commerce et le numérique » a déclaré le groupe.

 

Selon l’agence Bloomberg, la fermeture de ces magasins aura pour conséquences la suppression de 400 postes sur 12 000. Ces employés en question auront néanmoins la possibilité d’être rattaché à un autre département du groupe.

 

C’est une lourde peine pour le groupe car l’Amérique du Nord est un marché colossal pour L’Oréal représentant près de 30 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019, soit 25% du chiffre d’affaires total du groupe.

 

Si le marché du e-commerce du groupe a très bien fonctionné aux Etats-Unis avec une hausse de 65% au premier semestre de l’année, cela n’a pas suffi à compenser les pertes globales causées par les habitudes des consommateurs qui se déplacent beaucoup moins en magasin et préconisent leurs achats beauté en ligne.

 

Voir aussi

Le groupe Neiman Marcus est contraint de réduire sa main-d'œuvre.

Le géant de la beauté doit donc réfléchir à de nouvelles perspectives afin de rehausser la barre et reprendre la croissance de son département le plus rentable, notamment par le marché du e-commerce en forte hausse de 57% depuis le début de l’année à l’échelle mondiale où le groupe songe à y reporter ses investissements.

 

 

Lire aussi > L’ORÉAL : LA DIVISION LUXE « NÉGATIVEMENT IMPACTÉE » PAR LA CRISE SANITAIRE AU PREMIER TRIMESTRE 2020

 

Photo à la Une : © L’Oréal

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut