Vous lisez en ce moment
Horlogerie : Le luxe durable selon IWC

Horlogerie : Le luxe durable selon IWC

L’horloger IWC a publié la seconde édition de son rapport bisannuel sur le développement durable, en adéquation avec les normes édictées par la Global Reporting Initiative (GRI).

 

En 2018, l’horloger se revendiquait comme la « Première marque horlogère de luxe suisse à se référer à ces normes internationales ».

 

IWC souhaite se placer en première ligne de l’industrie horlogère de luxe, en adoptant une approche du développement durable fondée sur la transparence et la collaboration.

 

A noter que la tendance green-écolo qui est de plus en plus récurrente dans l’industrie horlogère se retrouve ainsi chez Breitling, Blancpain, Chopard, Oris et bien d’autres.

 

Depuis la définition de ses premiers objectifs de développement durable en 2017, IWC revendique aujourd’hui les résultats suivants :

 

– Respect des objectifs environnementaux grâce à une réduction de 10% des émissions de gaz à effet de serre et une diminution de 30% du volume et poids moyens des emballages.

 

– Respect des objectifs de parité dans le domaine de la formation, doublement du nombre d’heures annuelles de volontariat d’entreprise et réduction du taux d’absentéisme de 10% via la promotion de la santé et du bien-être.

 

– Renouvellement de la certification selon le Code des pratiques du Responsible Jewellery Council (RJC)

 

Par ailleurs, IWC est la première marque horlogère de luxe à satisfaire les critères fixés par les normes du Code des pratiques du Responsible Jewellery Council (RJC) révisées en 2019, fixant des exigences très strictes en matière de pratiques commerciales responsables et de gestion de la chaîne d’approvisionnement.

 

A ce sujet, le RJC a souligné que le cahier des charges mis en place par IWC allait au-delà des réglementations en matière d’approvisionnement, de responsabilité d’employeur et d’investissement dans les communautés locales…

 

IWC s’efforce également de maîtriser son impact environnemental à l’échelle mondiale et locale.

 

L’horloger suisse a ainsi atteint des objectifs ambitieux ces deux dernières années.

 

Tant dans la conception de mécanismes horlogers à vocation durable que dans l’acquisition d’électricité 100% d’origine renouvelable à travers le monde.

Voir aussi


 

Mais au-delà de ceux déjà mis en œuvre, IWC entend poursuivre l’application des principes de l’économie circulaire.

 

Cela comprend la réutilisation de la chaleur générée par les processus de production, le recyclage de l’or et le développement de nouveaux matériaux durables.

 

La société investit en outre dans la communauté locale en tant qu’employeur. Elle est la première marque horlogère de luxe à avoir reçu une certification « Great Place to Work » en Suisse, 90% des collaborateurs ayant déclaré être fiers de faire partie de la famille IWC.

 

Pour l’année 2022, la marque horlogère se fixe des objectifs axés sur la durabilité environnementale et la diversité. Il s’agira notamment de décrocher une certification Equal Pay, de doubler la proportion de femmes à des postes de management par rapport à 2017, de développer et d’appliquer une stratégie Green IT et de définir un plan d’action pour organiser des événements durables.

 

 

Lire aussi > IWC SCHAFFHAUSEN X ORLEBAR BROWN: A NEW SUMMER COLLABORATION FOR SPORTY AND ELEGANT NEW PIECES

 

Photo à la Une : © IWC

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut