Vous lisez en ce moment
Artycapucines : Les six nouvelles métamorphoses de l’iconique sac Louis Vuitton Capucines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Artycapucines : Les six nouvelles métamorphoses de l’iconique sac Louis Vuitton Capucines

En juin 2019, Louis Vuitton inaugurait Artycapucines. Un projet mené en collaboration avec six artistes contemporains – Sam Falls, Urs Fischer, Nicholas Hlobo, Alex Israel, Tschabalala Self et Jonas Wood – que la Maison avait invités à réinterpréter le design de son sac Capucines.

 

Cette année, six autres artistes poursuivent la saga des métamorphoses de cet accessoire iconique grâce à la singularité de leur parti pris esthétique.

 

La rencontre entre art contemporain, mode et artisanat d’excellence. Voilà ce qui pourrait résumer en quelques mots la suite de la collection Artycapucines de Louis Vuitton. Sept ans après le lancement de son sac iconique Capucines, qui doit son nom à la rue des Capucines, à Paris, où Louis Vuitton ouvrait son premier magasin en 1854, la Maison a invité six artistes de renommée internationale à revisiter ce classique : Beatriz Milhhazes, Jean-Michel Othoniel, Josh Smith, Henry Taylor, Liu Wei et Zhao Zhao. Ces derniers emboîtent le pas à Sam Falls, Urs Fischer, Nicholas Hlobo, Alex Israel, Tschabalala Self et Jonas Wood qui avaient dévoilé leurs versions originales du Capucines en 2019.

 

Chaque artiste de la deuxième vague de la collection Artycapucines s’est approprié le sac en forme de trapèze pour revisiter son design dans un style singulier et personnel et en proposer une version inédite. Chez la brésilienne Beatriz Milhazes, le sac épuré à l’origine devient un kaléidoscope de textures et de couleurs superposées sur du cuir d’agneau.

 

© Louis Vuitton

 

La création du français Jean-Michel Othoniel, à qui l’on doit le Kiosque des Noctambules qui décore l’entrée de la station de métro Palais Royal, à Paris, opère un relooking complet avec un tissage en raphia, une décoration aux allures de boa façonnée de satin en soie sur le bord supérieur, le tout twisté d’une poignée en perles noires.

 

Josh Smith propose une version tout aussi personnelle. L’artiste new-yorkais s’est inspiré de l’une de ses peintures de la série « name » qui met en scène son propre patronyme pour reproduire fidèlement ses toiles aux couleurs éclatantes.

 

Chez l’Américain Henry Taylor, il est encore question de la reproduction d’une peinture originale mais aussi de technologies d’impression laser innovantes et de techniques de marqueterie. Taylor a dupliqué le visage expressif du fondateur du Underground Museum de Los Angeles qu’il avait réalisé en 2017 pour offrir un portrait en relief captivant imprimé sur la toile du sac Capucines.

 

© Louis Vuitton

 

Le Louis Vuitton Capucines revisité par le Pékinois Liu Wei se veut futuriste et sculptural avec ses pétales en aluminium et les sphères métalliques mobiles qui arriment la poignée du sac.

Voir aussi


 

Enfin Zhao Zhao propose une version très graphique avec des éléments qui viennent envelopper toute la surface du sac à la manière d’un puzzle.

 

Les six nouvelles créations de la collection Artycapucines seront disponibles en édition limitée à 200 pièces par modèle à partir du 30 octobre 2020 dans une sélection de magasins Louis Vuitton à travers le monde.

 

 

Lire aussi > LVMH : LE GÉANT DU LUXE LIMITE LES PERTES AU TROISIÈME TRIMESTRE 2020, GRÂCE À LA MODE ET LA MAROQUINERIE

 

Photo à la Une : © Louis Vuitton

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut