Vous lisez en ce moment
L’Elysée à l’origine de l’intervention de l’Etat dans le dossier Tiffany/LVMH, selon des sources

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Elysée à l’origine de l’intervention de l’Etat dans le dossier Tiffany/LVMH, selon des sources

Voir la galerie

Jean-Yves Le Drian, qui a envoyé à LVMH une lettre demandant au groupe de luxe français de différer au 6 janvier l’acquisition du joaillier américain Tiffany, l’a fait à la demande de l’Elysée, ont déclaré à Reuters deux sources au fait des discussions au sein du gouvernement au sujet de ce courrier.

 

Le groupe de Bernard Arnault a annoncé le 9 septembre qu’il ne pouvait plus « en l’état » boucler comme prévu avant le 24 novembre l’acquisition de Tiffany pour un montant de 16 milliards de dollars (13,6 milliards d’euros), évoquant notamment une demande du ministère français des Affaires étrangères de différer le mariage « en réaction à la menace de taxes sur les produits français formulée par les Etats-Unis« .

 

La lettre en question a été signée par Jean-Yves Le Drian, selon les documents légaux remis par LVMH et Tiffany dans le cadre d’une procédure judiciaire aux Etats-Unis.

 

[…]

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez vous dès maintenant !

Accédez en illimité à tous les articles et vivez une expérience de lecture inédite, contenus en avant première, newsletter exclusives…

Déjà un compte ? Connectez-vous.

Photo à la Une : © Tiffany

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2020 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut