Vous lisez en ce moment
Le troisième plus gros diamant du monde trouvé au Botswana

Le troisième plus gros diamant du monde trouvé au Botswana

Un diamant de 1098 carats a été découvert au Botswana au début du mois. Une excellente nouvelle pour le pays, qui compte sur le secteur minier pour contribuer à son développement.

C’est le troisième plus gros diamant trouvé dans le monde, après le Cullinan de 3106 carats en Afrique du Sud, et le Lesedi de Rona (Notre Lumière dans la langue locale) de 1109 carats, trouvé également au Botswana. L’évaluation du prix de ce nouveau diamant devrait être faite dans les prochaines semaines.

 

Une trouvaille qui profite à la population locale

 

C’est l’entreprise d’exploitation minière Debswana, appartenant au gouvernement du Botswana et au diamantaire sud-africain De Beers, membre du Natural Diamond Council, qui a annoncé la découverte de ce diamant. Debswana a déclaré “travailler avec le gouvernement de la République du Botswana et De Beers pour évaluer et vendre le diamant afin de s’assurer qu’il rapporte le maximum d’avantages au peuple botswanais”.

 

Pour le Natural Diamond Council, – organisme développant l’intérêt pour les diamants en mettant en lumière l’intemporalité et la singularité de cette pierre naturelle – ce diamant représente l’opportunité de prouver que l’Homme, le respect de son travail, sa progression sociale et économique sont au cœur des préoccupations des acteurs de l’extraction de diamants.

 

Le président du Botswana Mokgweetsi Masisi tenant le diamant. – © Profimedia

Développement des infrastructures du pays

 

Debswana a apporté de nombreux avantages pour les botswanais. En effet, le Botswana a pu se servir du diamant pour le transformer en héritage positif durable. Avant le développement de l’exploitation minière, seulement trois écoles secondaires se trouvaient dans le pays, contre 300 aujourd’hui.

 

Autre exemple : jusqu’aux découvertes de diamants, le Botswana ne comptait qu’un médecin pour 48 000 habitants, aujourd’hui on en comptabilise 1 pour 3000 personnes. Il n’y avait également que cinq kilomètres de route goudronnée dans le pays, pour environ 6 000 kilomètres aujourd’hui.

 

Cela a aussi engendré la création de nouvelles infrastructures pour le pays. Plusieurs partenariats ont été faits par le groupe De Beers et les autres membres du Natural Diamond Council pour l’éducation au Botswana. En 2018 par exemple, plusieurs millions de dollars ont été versés à l’ONU Femmes pour un programme de renforcement des capacités, visant à aider 1200 femmes micro-entrepreneuses au Botswana. Un programme qui aujourd’hui a été étendu, et dont l’objectif est de soutenir 10 000 femmes botswanaises auto-entrepreneures d’ici 2030.

 

Debswana : un contributeur majeur à l’économie

 

Voir aussi

Depuis l’indépendance du Botswana, la gestion de la ressource diamantaire par le gouvernement et De Beers a transformé le pays. Ce partenariat génère plus de 4 milliards de dollars de valeur pour l’économie botswanaise, soit plus de 25% du PIB. De plus, 80% des bénéfices avant impôts retournent au gouvernement du Botswana. Aujourd’hui 34 000 botswanais travaillent pour la co-entreprise, soit un emploi sur vingt.

 

Le Botswana est passé d’une des nations les plus pauvres du monde à un pays moderne à revenu moyen supérieur.

 

Lire aussi > CHRISTIE’S : UN DIAMANT DE 100 CARATS PROCHAINEMENT À LA VENTE

 

Photo à la Une : © Natural Diamond Council – Debswana

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
2
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut