Vous lisez en ce moment
Le Moutai : L’alcool vintage tendance des investisseurs chinois

Le Moutai : L’alcool vintage tendance des investisseurs chinois

Après les accessoires de mode et les vêtements, c’est au tour des alcools domestiques de devenir le moyen d’investissement sûr à long terme, et en particulier le Moutai, un alcool vintage et tendance auprès de la population chinoise.

 

Le spécialiste de l’alcool Kweichow Moutai est l’un des géants du monde sur le secteur de la boisson.

 

Sa valeur actuelle sur le marché serait estimée à 320 milliards de dollars, soit 280 milliards d’euros.

 

La demande d’alcool vintage en Chine a subi une forte augmentation cette année, selon les spécialistes, et notamment sur les collections domestiques spéciales. La population chinoise cherche de nouveaux moyens d’investir son argent de manière sécurisée en ces temps de crise mondiale.

 

Néanmoins, les options d’investissement restent très limitées pour la population chinoise puisque les transferts d’argent vers l’étranger sont contrôlés de manière stricte et l’immobilier comme la bourse est freiné par le gouvernement.

 

Les chiffres montrent pour autant que cela n’a pas empêché la population d’investir sur cet alcool vintage: « La caractéristique financière de Moutai en tant qu’investissement est devenue évidente pour beaucoup pendant la pandémie, et le prix du vieux Moutai a augmenté de manière stable et se situe maintenant à un niveau historique. » a déclaré Zhu Danpeng, analyste indépendant de Guangzhou.

 

L’entreprise Kweichow Moutai se situe sur le segment des eaux-de-vie, et a pendant des années était la boisson phare du gouvernement chinois, des milieux d’affaires et de l’élite chinoise, raffolant des vins et spiritueux internationaux de luxe : «Moutai n’est pas seulement pour boire, c’est un outil social, un indicateur d’identité. Comme les gens croient que les vieux Moutai n’auront que plus de valeur, il y a peu de risques dans la thésaurisation (bouteilles).» a déclaré Cai Xuefei, analyste indépendant de l’industrie des alcools.

 

La marque propose des bouteilles au prix de 1500 yuans, soit environ 191 euros. Aujourd’hui, Moutai s’estime sur le marché à une valeur de plus 300 milliards de dollars et serait l’entreprise cotée en bourse la plus précieuse du pays.

 

En raison de son succès, la marque avait d’ailleurs subi énormément de plagiat et de fausses répliques de ses boissons pendant des années puis vendues dans le pays pour le même prix, un délit désormais passible de lourdes sanctions.

 

La gamme phare de ces dernières années est la Feitian 53, connue aussi sous le nom de “Flying Fairy”, composée à 53% d’alcool et vendue à partir d’environ 191€. Son succès auprès de la population chinoise a mené le détaillant américain Costco à écouler pas moins de 10 000 bouteilles en seulement deux jours l’année précédente, suite à l’ouverture de sa première boutique à Shanghai.

 

Voir aussi


On peut également retrouver d’autres collections spéciales, comme celle en commémoration à la star nationale Jackie Chan lancé en 2012 sur le marché, ou encore la gamme annuelle du zodiaque chinois, son système astrologique.

 

Les bouteilles Moutai existent depuis de longues années sur le marché, et représentent pour une certaine partie de la population une histoire d’héritage familial où l’on apprenait la réelle valeur d’une boisson Moutai. Yang Nan, une jeune technicienne de 30 ans originaire de la province sud-ouest du Guizhou, vivait des boissons Moutai avec sa famille pour pouvoir construire son avenir : «Je sens que de plus en plus de gens entrent sur le marché de la collection Moutai et rendent plus difficile pour des gens comme moi de se le permettre».

 

On assiste aujourd’hui au plus haut record de prix de la marque, selon les spécialistes en boissons. Comme par exemple avec l’édition spéciale “Année du rat” qui valait encore l’année dernière environ 216€, et vaut aujourd’hui quasiment son double, environ 382€.

 

Pour autant, l’économie de l’entreprise n’a pas toujours été fructueuse, notamment suite aux différentes campagnes de lutte contre la corruption organisées par le président Xi Jinping en 2012, qui avait freiné les dépenses liées aux divertissements. La marque a su reprendre son activité en transformant en profondeur son réseau de distribution et un changement des dirigeants de l’entreprise.

 

Lire aussi > POURQUOI LES GRANDES MARQUES DE LUXE ONT AUGMENTÉ LEURS PRIX PENDANT LA CRISE SANITAIRE 

 

Photo à la Une : © Presse

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut