Vous lisez en ce moment
Le groupe de luxe Kering, dans le collimateur de la Justice depuis 2019

Le groupe de luxe Kering, dans le collimateur de la Justice depuis 2019

Le groupe de luxe français Kering est dans le collimateur de la Justice pour “blanchiment de fraude fiscale”. Selon une source judiciaire confirmant les propos de Mediapart, le groupe est accusé d’être passé par-dessus 2,5 milliards d’impôts entre 2010 et 2017, dont 180 millions en France.

 

Le groupe de luxe Kering, propriétaire des marques Gucci, Yves Saint Laurent, Balenciaga, est ciblé par une enquête judiciaire depuis 2019, selon les informations de Médiapart, confirmées mercredi auprès du parquet national financier.

 

Le groupe, dirigé par François-Henri Pinault, aurait présumément utilisé un montage fiscal afin de déclarer en Suisse ses activités entreprises dans d’autres pays, et plus particulièrement en Italie. En tout, le groupe aurait évité 2,5 milliards d’euros d’impôts entre 2010 et 2017, dont 180 millions en France.

 

«Kering conteste avec la plus grande fermeté les allégations de blanchiment de fraude fiscale totalement infondées dont fait état l’article de Mediapart», s’est exprimé le groupe mercredi, avant que le PNF (le parquet national financier) confirme les rumeurs d’une enquête en cours, affirmant n’avoir « pas connaissance » de ces investigations.

 

Voir aussi


«Le cas échéant, le groupe apportera sa pleine coopération aux autorités concernées dans le cadre de l’enquête éventuelle, en toute transparence et avec sérénité», affirme le groupe de luxe français.

 

Lire aussi > SAINT LAURENT DÉTOURNE UNE SECONDE FOIS LES CODES DES DÉFILÉS TRADITIONNELS DANS SON PREMIER DÉFILÉ HORS CALENDRIER 

 

Photo à la Une : © Presse

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut