Vous lisez en ce moment
La Chine, 2ème marché mondial du parfum à l’horizon 2030

La Chine, 2ème marché mondial du parfum à l’horizon 2030

La Chine est un marché très prometteur pour la parfumerie, et est consentie à devenir le 2ème marché mondial du parfum d’ici 2030.

 

Dans l’empire du Milieu, l’avenir du secteur de la parfumerie est assuré et l’entreprise de composition numéro un en Asie, la maison japonaise Takasago, reste confiante à ce sujet. En effet, la Chine est en passe de devenir le 2ème marché mondial du parfum.

 

En tant que Maison japonaise centenaire, et N°1 en Asie, nous avons à cœur de développer une expertise de tous les marchés asiatiques et notamment du marché chinois”, explique Sylvain Eyraud, directeur marketing et communication global Fine Fragrance. “À l’horizon 2030, la Chine deviendra très probablement la deuxième porte du marché mondial du parfum”.

 

Selon l’entreprise Euromonitor, l’Asie représentait 13% du marché mondial de la parfumerie en 2020. La Chine à elle seule affichait même une progression de 15% pour le secteur. Le rapport de l’agence Euromonitor rapporte également ses prévisions concernant l’évolution du marché de 2020 à 2024, ainsi que de 2024 à 2030.

 

Ainsi, à l’horizon 2030, la Chine pourrait passer de la place qu’elle occupe actuellement, la 6ème, à la 2ème place du classement du marché mondial de la parfumerie. “D’un côté nous avons des marchés matures assez stables et de l’autre, un marché Chine qui possède un réservoir de croissance exceptionnel reposant sur une jeune génération ouverte au parfum. Les cinq prochaines années vont donner le ton mais ce que l’on construit aujourd’hui comme base fera le succès de demain”, affirme Mathilde Girardon, marketing manager.

 

Alors que la Chine est l’un des rares pays du monde à avoir terminé l’année 2020 – fortement impactée par la crise sanitaire – en croissance. Il faut aussi noter que son revenu disponible brut a doublé depuis 2010, et ainsi, le terrain est propice à une forte progression du secteur de la parfumerie dans les années à venir.

 

Le secteur se démarque particulièrement en raison de ses ingrédients olfactifs uniques, issus directement de la nature du pays. Les ingrédients tels que le thé vert et noir, le ginseng, le jasmin, le gingko, le gingembre, ou même l’oeillet sont notamment très appréciés des consommateurs.

 

Voir aussi

C’est pourquoi la maison de composition japonaise Takasago a dévoilé une sélection de 25 senteurs uniques, choisies avec soin dans la culture herboristerie chinoise ou dans ses traditions. Ainsi, l’Iris et le Magnolia, symbole chinois de la beauté intérieure ou encore la fleur de Chrysanthème, symbole impérial représentant la longévité, se mêlent au Da Hong Pao, un thé de choix, devenu une référence dans le pays.

 

Ce sont des consommateurs qui sont prêts à se laisser surprendre. Mais pour cela, il faut d’abord les comprendre et ne pas calquer ce que l’on fait en Occident, pour mieux y inventer les grandes signatures de demain”, déclare Sylvain Eyraud.

 

Lire aussi >  LE GROUPE BOGART ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE 2021

 

Photo à la Une : © Presse

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut