Vous lisez en ce moment
Hermès dépasse pour la première fois la barre des 100 milliards d’euros de capitalisation boursière

Hermès dépasse pour la première fois la barre des 100 milliards d’euros de capitalisation boursière

Le marché boursier salue les performances de Hermès et pour la première fois de son histoire, le titre dépasse la capitalisation symbolique de 100 milliards d’euros ce vendredi. Et pour cause, en dépit du Covid-19, la maison de luxe française conclut l’année 2020 avec de solides résultats, limitant la baisse de ses bénéfices à 9%, portée par ses ventes en ligne et en Asie.

 

Le groupe Hermès affirme sa résilience avec la publication de ses résultats au terme de l’année 2020, avec une baisse des bénéfices limitée à 9% grâce au rebond de son activité en Asie qui compense le recul en Europe, ainsi que son canal de ventes en ligne.

 

Hermès annonçait aussi une reprise de ses ventes remarquables au quatrième trimestre, avec une forte accélération de +16%. Les ventes du groupe s’élèvent à 6,38 milliards d’euros, une baisse de 7,2% mais toutefois supérieure aux attentes des experts. Un léger repli concernant le chiffre d’affaires en boutique physique, de -2%, un chiffre satisfaisant compte tenu du contexte sanitaire et des nombreux confinements.

 

Dans le sillage de ces résultats, les marchés boursiers saluent la performance de Hermès et son action grimpe de 6,16% à 993 euros près d’une demi-heure après l’ouverture de la Bourse de Paris, constituant la plus forte hausse du CAC 40 qui reprenait quant à lui 0,31%. Le titre s’envole et pour la première fois de son histoire dépasse dans la matinée le cap symbolique des 1000 euros, correspondant à une capitalisation de plus de 100 milliards.

 

Cette progression historique amène la valorisation du géant du luxe au-dessus des 100 milliards d’euros pour la première fois de son histoire, à près de 105 milliards d’euros. Hermès devient ainsi la troisième capitalisation boursière du CAC 40, juste derrière les géants LVMH et l’Oréal.

 

L’année 2020 a été marquée par une crise sanitaire et économique sans précédent. Dans ce contexte incertain, Hermès a démontré sa capacité d’adaptation, l’agilité et la solidité de son modèle artisanal. La réduction des flux touristiques a été compensée par la fidélité de la clientèle locale et par la forte progression des ventes en ligne« , a détaillé Hermès.

 

Au cours du quatrième semestre, les ventes enregistrent une progression impressionnante de 21% dans le monde, avec 47% pour la région Asie Pacifique (hormis le Japon) à elle seule. La région Asie-Pacifique affiche sur l’année une hausse de 12,6%, tandis que l’Europe, en grande difficulté, termine l’année sur une baisse de 24%. Ainsi, le bénéfice net du groupe atteint 1,38 milliard d’euros, soit un recul de 9%, alors que la marge opérationnelle affiche 31%, contre 34% l’an dernier.

 

Le succès des ventes en ligne s’est confirmé dans toutes les régions, et le déploiement de la nouvelle plateforme s’est poursuivi en Asie et au Moyen-Orient”, indique Hermès. Le gérant Axel Dumas a tenu une conférence téléphonique auprès de journalistes et a exprimé que cette hausse du e-commercea été très très forte, elle a commencé pendant le confinement et elle ne s’est pas arrêtée lorsque les magasins ont rouvert”.

 

La maison poursuit le développement de son réseau de distribution durant tout l’exercice 2020 avec des inaugurations de boutiques ou des rénovations et agrandissement. La vente en gros ne s’en sort pas aussi bien, pénalisée par l’absence de voyageurs, et affiche une chute de 32%.

 

Voir aussi

Avec près de 16.600 personnes employées, dont 10.383 en France, le groupe Hermès a annoncé le versement d’une prime de 1250 euros, destinée “à l’ensemble des collaborateurs pour leur engagement et leur contribution aux résultats”. Axel Dumas affirme être “confiant pour l’avenir”, bien que “le contexte reste imprévisible”.

 

Le 4 mai se tiendra une assemblée générale où Hermès décidera ou non de fixer le dividende à 4,55 euros par action. “L’acompte de 1,50 €, qui sera versé le 4 mars 2021, viendra en déduction du dividende qui sera décidé par l’Assemblée générale”, explique le groupe.

 

Globalement, Hermès conclut l’année 2020 avec force et ambition, tandis que le titre se négocie à 87,5 fois ses bénéfices 2020 contre une moyenne inédite de 40,2.

 

Lire aussi > AUTOMOBILE DE LUXE : LES COMMANDES DE BENTLEY CONNAISSENT UN REBOND DE 50% GRÂCE AU MARCHÉ CHINOIS

 

Photo à la Une : © Hermès

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
1
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut