Vous lisez en ce moment
BMW s’élève grâce à la Chine et accélère dans l’électrique

BMW s’élève grâce à la Chine et accélère dans l’électrique

Le groupe automobile allemand BMW maintient de bons résultats, porté par ses ventes en Chine, et renforce ses ambitions dans le domaine de l’électrique.

 

Si les constructeurs automobiles allemands comme BMW ou Daimler-Mercedes affichent de meilleurs résultats que leurs voisins français, cela est principalement dû à une bonne et efficace implantation dans l’Empire du Milieu, qui représente le premier marché mondial, ainsi qu’à un fort positionnement dans le domaine de l’automobile de luxe.

 

Le groupe BMW, propriétaire des marques automobiles haut de gamme Mini et Rolls-Royce, vend une voiture sur trois en Chine, et ses ventes ont encore augmenté l’année dernière. Le marché chinois est un marché primordial, comptant pour un quart des immatriculations automobiles mondiales. “Elles y ont augmenté de 7 % de véhicules par rapport à l’année 2019”, souligne Nicolas Peter, le directeur financier de BMW.

 

Lors de la crise sanitaire, la Chine a été un des premiers pays du monde à afficher une reprise, contrairement à l’Europe, où les marchés sont restés paralysés bien plus longtemps. Le nouveau modèle électrique de BMW, le iX3, a d’abord été lancé dans l’Empire Céleste à l’automne dernier, avant d’être commercialisé en Europe un peu plus tard.

 

Au bilan de l’année 2020, le groupe BMW amorti ainsi la chute de son chiffre d’affaires à 5%, soit 99 milliards d’euros. Le bénéfice net a davantage souffert de la crise sanitaire, affichant une baisse de 23%, à 3,9 milliards d’euros. Le repli de ses ventes se limite ainsi à 8 %, avec 2,3 millions de véhicules et motos écoulés. Ces chiffres sont proches de son concurrent Mercedes, qui accuse un recul de 7%, à 2,2 millions d’unités.

 

Pour BMW, l’année 2021 se fera sous le signe d’une reprise, tout en portant l’accent sur l’électrisation. Le constructeur automobile espère un rebond de ses ventes et une marge opérationnelle entre 6 et 8 %, alors qu’elle était de 2,7 % l’an dernier. Il prévoit également d’investir près de 400 millions d’euros pour créer une nouvelle chaîne d’assemblage afin de booster ses ventes de véhicules électriques.

 

Voir aussi

BMW souhaite ainsi vendre 10 millions de modèles 100% électriques sur les 10 prochaines années, alors qu’il tablait initialement sur 4 millions. D’ici 2030, les livraisons devraient atteindre “au moins” 50% des livraisons mondiales selon le groupe. Sa filiale Mini abandonnerait également l’intégralité de ses moteurs à combustion d’ici 10 ans.

 

Lire aussi > [LUXUS+ MAGAZINE] HISTOIRE : RETOUR SUR LA CRÉATION DE LA PREMIÈRE VOLKSWAGEN !

 

Photo à la Une : © Presse

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut