Vous lisez en ce moment
Ventes aux enchères d’exception: Au bilan 2020, Sotheby’s rattrape Christie’s dans le monde

Ventes aux enchères d’exception: Au bilan 2020, Sotheby’s rattrape Christie’s dans le monde

Les deux maisons de ventes aux enchères Sotheby’s et Christie’s ont prouvé leur résilience en s’adaptant aux nouvelles mesures sanitaires mises en vigueur toute l’année. Objectif : réaliser plus de ventes en ligne tout en réduisant les salons d’enchères physiques.

 

En dépit de l’impossibilité d’organiser des ventes aux enchères en salle pendant près de neuf mois, le bilan 2020 des spécialistes des enchères est satisfaisant. Entre Patrick Drahi, propriétaire de Sotheby’s, et François Pinault, avec sa maison Christie’s, c’est le premier qui reprend l’avantage cette année, avec plus de 5 milliards de dollars de ventes pour la société américaine (-16 % par rapport à 2019), contre 4,4 milliards pour l’anglaise (- 25 %).

 

Ce leadership concerne plusieurs catégories comme les beaux-arts et le luxe, et des régions clés, avec notre cinquième année consécutive en tête en Asie”, affirme le PDG de Sotheby’s Charles F. Stewart.

 

Guillaume Cerutti, directeur général de Christie’s, explique de son côté que “l’absence d’une collection de prestige aux Etats-Unis comme SI Newhouse, Ebsworth ou Rockefeller, a affecté notre performance. Par ailleurs, le report à mi-juillet de la vente prévue fin mai à Hong Kong, a décalé la recherche d’œuvres aux mois d’avril à juin, en plein confinement là-bas”.

 

La crise sanitaire liée au Covid-19 a toutefois entraîné une baisse des ventes des enchères pour les deux multinationales de l’art. Pour Sotheby’s, les enchères ont représenté 3,5 milliards de dollars, soit une baisse de de 30 % par rapport à 2019, tandis que pour Christie’s, la baisse est estimée à plus de 40 %, à 2,8 milliards. 

 

La principale raison de cette baisse vient de la difficulté à trouver des lots de valeur à proposer car les vendeurs sont plus réticents en temps de confinement. Deux œuvres d’art uniquement ont été vendues pour plus de 25 millions de dollars aux enchères, alors qu’elles étaient neuf l’an dernier. 

 

Christie’s révèle qu’elle a réalisé plus de ventes d’objets de grande valeur en vente en ligne qu’en vente physique et la multinationale connaît une augmentation de ses ventes en ligne à hauteur de 57 % à 1,3 milliard de dollars. Sotheby’s a réalisé un chiffre supérieur à son rival, avec 1,5 milliard de dollars, mais connaît une baisse légèrement inférieure de 50%.

 

Les deux spécialistes des enchères ont augmenté leurs ventes en ligne et plus de 70 % des enchères de Sotheby’s ont eu lieu sur internet cette année, contre 30 % en 2019, avec plus de 40 % de nouveaux enchérisseurs sur le web. Christie’s se vante également d’un record en matière de ventes numériques à 311 millions de dollars, soit une hausse de 262%. 

Voir aussi


 

Il y a eu un basculement fort, avec des ventes en ligne multipliées par 5 mais nous avons aussi choisi de maintenir des ventes physiques quand cela était possible ou quand cela nous paraissait la meilleure option pour nos clients”, détaille Guillaume Cerutti.

 

En Asie, où la situation sanitaire s’est stabilisée en premier, Sotheby’s a réalisé 982 millions de dollars de vente, soit 20 % de ses ventes. Les Asiatiques ont également obtenu 9 de ses 20 “top lots” de l’année. Christie’s a adjugé pour sa part 34 % de ses lots en Asie, contre 33 % à des Américains et 33 % à des Européens, Moyen-Orientaux et Africains.

 

Lire aussi > LES VALEURS DU LUXE ET DES COSMÉTIQUES PORTÉES PAR LA PERSPECTIVE D’UN ACCORD ENTRE L’UNION EUROPÉENNE ET LA CHINE 

 

Photo à la Une : © Sotheby’s

Comment avez vous trouvez l'article ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

COPYRIGHT 2021 LUXUS + ALL RIGHTS RESERVED

Revenir en haut