Selon BARNES, Paris est en tête du classement des villes les plus recherchées par les grandes fortunes !

Malgré les grèves et le mouvement des gilets jaunes, Paris est devenue, l’an dernier, la ville préférée par les clients internationaux pour investir dans l’immobilier, devant New York, Tokyo, Los Angeles et Hong Kong.

Par Luxus Plus

 

Malgré ses manifestations permanentes et ses difficultés de circulation, Paris est aussi la capitale mondiale du tourisme et un pôle privilégié pour les investisseurs venus du monde entier. Désormais, Paris est également devenu le marché immobilier préféré des plus grandes fortunes de la planète.

 

Le réseau d’immobilier de luxe BARNES analyse chaque année un segment très précis de personnes et de familles. Ce sont les « High-Net-Worth Individuals » et les « Ultra High-Net-Worth Individuals ». Pour être éligible à l’une ou l’autre de ces 2 catégories, il faut avoir un patrimoine compris entre un et trente millions de dollars (ou plus). Ils sont aujourd’hui 265 000 dans le monde. A l’horizon 2023, ils devraient dépasser le cap des 350 000 et leur fortune cumulée s’élèvera alors à plus de 40 000 milliards de $.

 

Depuis quelques années, la capitale française figurait en bonne place dans ce palmarès. Cinquième dans l’enquête de 2019, il ne lui a fallu qu’un an pour s’installer en tête et devancer New York, Tokyo, Los Angeles et Hong Kong. Cette situation n’étonne pas le président de BARNES Thibault de Saint Vincent qui a déclaré : « Nous le pressentions depuis plusieurs années. Paris allie l’intérêt historique et touristique et jouit d’une très bonne santé économique. En outre, elle fait figure d’exception mondiale en fêtant sa quatrième année consécutive de hausse des transactions et des prix, dépassant désormais les 10 000 € en moyenne par mètre carré ».

 

Quant au reste du podium, New York reste en 2e position, « signe de sa stabilité et de son attractivité jamais démentie » et Tokyo, nouvel entrant directement promu à la troisième place profite d’une exceptionnelle embellie immobilière, une situation sans doute renforcée par la perspective des Jeux Olympiques d’été 2020.

 

Paris confirme ainsi son potentiel, grâce à son offre immobilière très qualitative dans la quasi-totalité de ses arrondissements. Cela fait la capitale de la France un cas rare sur la carte des grandes métropoles internationales. Tous les arrondissements, même les plus abordables financièrement, proposent des immeubles en pierre issus des travaux menés par le baron Haussmann au cours du XIXe siècle.

 

« Par ailleurs, Paris a franchi un palier en 2019. En effet, le prix moyen au mètre carré a officiellement dépassé la barre symbolique des 10 000 € pour l’intégralité de ses transactions, tous quartiers confondus. Dans le très haut de gamme, de plus en plus de ventes approchent, voire dépassent une autre barre symbolique, celle des 30 000 € le mètre carré », ajoute Thibault de Saint Vincent.

 

 

 

Lire aussi > Immobilier de luxe : Quelles sont les villes du monde les plus attractives pour investir?

Article précédent Article suivant