Gucci et Moncler publient des résultats solides malgré les troubles à Hong Kong

La marque Gucci de Kering et le fabricant de vestes italien Moncler se sont joints à d’autres marques de luxe jeudi pour apaiser les craintes d’un important impact sur les ventes du troisième trimestre en raison des protestations à Hong Kong, qui ont bénéficié du dynamisme des affaires dans le reste de l’Asie.

Par Reuters (traduction par Luxus Plus)

Le fabricant de sacs Birkin Hermes et LVMH, propriétaire de Louis Vuitton, ont également réussi à compenser en grande partie le recul des ventes dans la ville chinoise, où des mois de manifestations en faveur de la démocratie ont découragé les touristes et les acheteurs.

Les marques ont encore été pénalisées dans une certaine mesure, après avoir été contraintes de fermer temporairement des magasins, les ventes de Moncler ayant baissé de 40% à Hong Kong au troisième trimestre et celles du conglomérat Kering dans son ensemble ayant chuté de 35%.

Mais Gucci, par exemple, a réussi à conquérir des clients chinois en retournant sur le continent, où elle dispose d’un vaste réseau de magasins, ainsi que dans d’autres centres commerciaux comme la Corée du Sud, ont déclaré les dirigeants de Kering.

Le chiffre d’affaires de Gucci a progressé de 10,7% en base comparable sur la période de juillet à septembre, dépassant les attentes, tandis que la croissance du chiffre d’affaires de Moncler a également dépassé les prévisions.

Comme LVMH, les sociétés n’ont fait sonner quelques notes de prudence, cependant, avec Moncler signalant qu’il n’y avait aucun signe d’amélioration à Hong Kong au début du quatrième trimestre.

Le fabricant de vestes gonflables a déclaré qu’il avait reporté ou mis en attente certains investissements dans la communication et qu’il était en pourparlers avec les propriétaires pour obtenir des loyers plus bas.

Toutes les marques de Kering, dont Saint Laurent, n’ont pas réussi à absorber les difficultés de Hong Kong dans la même mesure, ce qui n’est pas de bon augure pour d’autres marques de luxe moins présentes que Gucci par exemple sur le continent chinois.

« La situation à Hong Kong varie d’une marque à l’autre « , a déclaré Jean-Marc Duplaix, directeur financier de Kering.

GUCCI SOUS LES FEUX DE LA RAMPE

La performance de Gucci fait l’objet d’une attention particulière après plusieurs années de bénéfices en forte croissance sous la direction du designer Alessandro Michele.

La marque de mode italienne est à l’origine de l’essentiel des bénéfices de Kering, à Paris, et les investisseurs surveillent de près son dynamisme à mesure que le rythme de croissance ralentit.

Malgré des points faibles, y compris aux Etats-Unis, où elle a du mal à inverser une contraction, les analystes ont jugé rassurante la performance de Gucci au troisième trimestre, dans la mesure où elle a montré une stabilisation plutôt qu’une forte évolutions des ventes.

Les revenus avaient augmenté de 12,7 % un trimestre plus tôt.

« Un rythme de vente supérieur à…. et une légère décélération par rapport au deuxième trimestre de 2019 sont probablement suffisants pour soutenir le sentiment des investisseurs « , ont déclaré les analystes de Citi dans une note.

Sarah White à Paris et Claudia Cristoferi à Milan; Edité par Matthew Lewis et Alexandra Hudson

 

 

Article précédent Article suivant