Savigny Luxury Index: L’année 2019 devrait être une année de croissance pour le luxe

2018 a été une année éprouvante pour certains acteurs du luxe, mais l’année 2019 augure de bons présages, selon le dernier Savigny Luxury Index.

Par Hélène
photo: Savigny Luxury Index

Avec de nombreux résultats 2018 inférieurs aux prévisions, les entreprises de luxe comme Prada, Ferragamo ou encore Tiffany, dont certaines n’ont pas répondu aux prévisions des analystes l’an dernier, devraient connaître une année 2019 positive.

Selon l’indice, Ferragamo connaît déjà une croissance des ventes dans les magasins comparables, tandis que Tiffany se concentre sur la croissance de son activité e-commerce.

A l’autre extrémité du spectre des performances, les résultats d’Hermès se distinguent, la marque ne connaissant pas de ralentissement de la demande en provenance de Chine. Le résultat opérationnel du groupe de luxe a franchi la barre des 2 milliards d’euros (soit 2,2 milliards de dollars), mais n’a pas atteint le niveau record de rentabilité de 2017 en raison de la hausse des prix des intrants.

 

Dans le secteur de la beauté

Dans les autres catégories, le rapport note que le secteur de la beauté est resté très actif avec plusieurs transactions en mars : Bain Capital a acquis Maesa, une entreprise française de beauté et incubateur de marques, dans le cadre d’un rachat secondaire. Puig, le groupe de cosmétique basé à Barcelone a réalisé des investissements dans les marchés émergents avec une participation minoritaire dans Kama Ayurveda, la première marque ayurvédique indienne, pour environ 12,5 millions d’euros, et le détaillant colombien de produits de beauté Loto del Sur. Le géant américain de la beauté Glossier a annoncé qu’il avait amassé 100 millions de dollars lors d’une ronde de financement de série D.

Selon l’indice, les marques en hausse en 2019 incluent LVMH qui se hisse ce mois-ci en tête du classement de la croissance du cours de l’action, avec un gain de près de 9%.

La marque italienne Moncler a enregistré d’excellents résultats en 2018, avec une hausse de près de 7% à la fin du mois de février. La marque de luxe Brunello Cucinelli a connu ce mois-ci une baisse du cours de l’action de plus de 10%, reflétant le défi que représente le fait de devoir répondre aux attentes irréalistes des investisseurs. Prada, quant à lui, a perdu plus de 7% de sa valeur ce mois-ci à la suite de résultats décevants en 2018, montrant une faiblesse en Chine.

 

Relations internationales

Le Brexit continue de semer le trouble des deux côtés de la Manche, en attendant que tous les éléments de son divorce avec l’UE deviennent clairs. Le Royaume-Uni devrait demander une prolongation d’un an, mais les nouvelles ont également fait état de la tenue d’un autre référendum. Selon une étude commandée par Walpole, le groupe de lobbying de l’industrie du luxe britannique, un Brexit sans transaction coûterait 8,9 milliards de dollars au secteur britannique du luxe.

La montée du nationalisme en Europe et dans le reste du monde pourrait également devenir une menace majeure pour l’industrie du luxe, qui possède une chaîne d’approvisionnement et une base de consommateurs véritablement mondiales.

 

Un nouveau modèle de magasin

Le nouveau fleuron des Galeries Lafayette sur les Champs-Elysées bouleverse le modèle dominant des grands magasins. Fini les shops-in-shops, le merchandising s’articule désormais autour de styles ou de tendances, en fonction du genre et des catégories de produits. Les clients peuvent prendre rendez-vous avec l’un des 300 « stylistes personnels » qui les assisteront dans leur voyage en magasin en utilisant une application qui permet le téléchargement des préférences du client ainsi que l’enregistrement de leurs sélections, photos des accessoires et mesures.

L’application peut être utilisée pour parler au styliste avant, pendant et après la visite en magasin. Le groupe de vente au détail déploie également des cintres intelligents qui affichent les tailles des vêtements en stock. Le client peut alors cliquer sur sa taille et la faire amener dans la cabine d’essayage.

De nombreuses tentatives ont été faites pour mélanger la technologie et la vente au détail traditionnelle, mais le nouveau format des Galeries Lafayette se distingue en plaçant les stylistes au centre de son offre et en faisant appel à la technologie pour offrir un service meilleur et sur mesure.

 

L’indice Savigny Luxury Index ( » SLI « ) a encore consolidé ses gains en mars, les investisseurs étant impatients d’améliorer les perspectives du secteur en 2019 ; notre indice a affiché une hausse de 5,5 % contre un peu plus de 2 % pour l’indice MSCI Monde.

Par Hélène
Article précédent Article suivant