Roberto Cavalli en difficultés financières, Balmain lance un bouton « acheter » sur instagram et les autres infos du jour

Roberto Cavalli en difficultés financières, Balmain lance un bouton « acheter » sur instagram, Isabel Marant va ouvrir un magasin pour hommes et les autres infos du jour.

Revue de presse

Roberto Cavalli en difficultés financières

photo: Roberto Cavalli

La marque de mode de luxe Roberto Cavalli a fermé tous ses magasins américains alors qu’elle s’efforce de trouver un accord avec ses créanciers et des investisseurs pour éviter la faillite.

La décision de fermer les magasins a été prise peu après la démission du directeur de la société. L’entreprise est en difficulté depuis que Roberto Cavalli a pris sa retraite il y a quatre ans, ce qui a entraîné des conflits internes.

93 personnes se sont retrouvées sans emploi après la fermeture des magasins. L’entreprise comptait quatre magasins en Californie, deux à New York et un à Miami, Las Vegas et Dallas. Les achats en ligne de la marque ne sont pas non plus disponibles aux États-Unis.

Un porte-parole a déclaré que l’entreprise essayait de parvenir à un accord entre les investisseurs et d’autres parties qui peuvent financer la marque Cavalli et lui offrir les ressources nécessaires pour l’aider à surmonter ses difficultés financières actuelles.

 

 

 

Balmain lance un bouton « acheter » sur instagram

photo: Appli Balmain

Balmain prend une longueur d’avance sur ses autres marques de luxe grâce à la nouvelle fonctionnalité de caisse d’Instagram. Cette dernière permettra désormais aux consommateurs américains d’acheter les dernières créations de vêtements et accessoires pour femmes d’Olivier Rousteing, via l’application Facebook-owned.

À compter du 2 avril, Balmain deviendra l’une des nombreuses marques à capitaliser sur l’option d’achat à laquelle on pourra accéder en cliquant sur le bouton de commande de l’application  » Commander sur Instagram « .

A partir de là, les clients peuvent choisir toutes leurs options et procéder au paiement sans avoir à quitter Instagram. De plus, les utilisateurs pourront également utiliser l’application pour suivre les envois et recevoir des avis de livraison sur leur commande.

« Olivier Rousteing a été l’un des premiers designers à saisir le potentiel des médias sociaux « , a déclaré Massimo Piombini, PDG de Balmain. « Je suis heureux que nous puissions pousser notre commerce électronique…[en] éliminant le plus de friction possible de l’expérience en magasin, tout en nous assurant que nos vidéos et images affichées continuent de maintenir les mêmes normes de qualité, afin de mieux engager, divertir et inspirer nos adeptes« .

 

 

Isabel Marant ouvrira un magasin masculin

photo: boutique Isabel Marant Tokyo

Isabel Marant, qui a inauguré en juillet dernier un nouveau flagship rue Saint-Honoré à Paris, dans le Ier arrondissement, prépare aussi l’ouverture de son premier point de vente masculin. Il ouvrira dans le Marais d’ici l’automne prochain.

La ligne homme Isabel Marant a été lancée lors du défilé printemps-été 2018 et aura droit à son espace shopping dédié.

Pour les six prochains mois, Isabel Marant n’a pas prévu de ralentir le rythme. Des écrins londonien, monégasque ou encore mexicain sont déjà en projet. En Allemagne et au Mexique, il s’agira des premières adresses de la griffe.

 

 

Antoine Arnault investit dans Lapérouse

photo: Restaurant Lapérouse

Après des travaux de renovation, le restaurant parisien Lapérouse s’apprête à rouvrir ses portes en mai.

Antoine Arnault, le fils aîné de Bernard Arnault, à la tête de la communication et de l’image du groupe LVMH, a pris une participation minoritaire dans l’historique adresse du quai des Grands-Augustins, aux côtés de Benjamin Patou.

Ce dernier, arrière-petit-neveu du célèbre parfumeur a racheté Lapérouse l’an dernier, via sa société, Moma Group, spécialisée dans l’événementiel et la restauration. Il reprend aujourd’hui le légendaire restaurant né en 1766 avec Antoine Arnault pour lui redonner vie.

La relance de Lapérouse devrait s’accompagner d’un projet plus vaste visant à dupliquer l’enseigne sous forme d’un nouveau concept de café à exporter à l’international.

Article précédent Article suivant