Métiers d’arts : des savoir-faire d’exception en voie de disparition

Par Marine Conan

Souvent associés au patrimoine des régions françaises, les Métiers d’art participent au rayonnement de la France à l’étranger et symbolisent un certain art de vivre propre à notre pays. Ils représentent ainsi un véritable atout en matière de développement économique, urbain et touristique et de développement social par la culture. Mais bien plus que ces aspects économiques et culturels, les Métiers d’arts sont aussi étroitement liés à l’univers du luxe, et ce depuis toujours. Que ce soit par les matières précieuses, la touche unique, la créativité ou le soin du détail qu’un artisan va apporter aux plus belles pièces. Les grands noms du secteur sont ainsi demandeurs de ces professionnels d’exception qui pratiquent dans de nombreux domaines. Malheureusement, les artisans se heurtent de plus en plus à un climat économique trouble couplé à une évolution des comportements d’achat. C’est pourquoi leur avenir incertain les confronte au risque grandissant de se retrouver sans héritiers pour perpétuer leurs savoir-faire.

  

De nombreux métiers parfois inconnus du grand public

Selon l’article 22 de la loi du 18 juin 2014 relative à l’artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, les « Métiers d’art » se définissent comme des « […] personnes physiques ainsi que dirigeants sociaux des personnes morales qui exercent, à titre principal ou secondaire, une activité indépendante de production, de création, de transformation ou de reconstitution, de réparation et de restauration du patrimoine, caractérisée par la maîtrise de gestes et de techniques en vue du travail de la matière et nécessitant un apport artistique ».

Ainsi, pour être qualifié de Métier d’art, plusieurs critères complémentaires et indissociables doivent être réunis, et notamment une haute maîtrise des gestes, des techniques et un savoir-faire complexe en vue de la transformation de la matière. Mais aussi un caractère artistique portant la marque du créateur ainsi que des œuvres réalisées dans leur intégralité à l’unité, en pièces uniques ou en petites séries tout en étant durables.

Porteuses d’histoire et d’innovation, ces professions d’exception représentent une ressource infinie, tant pour les créateurs que pour les grandes maisons du luxe. Environ 200 professions réparties en 19 secteurs sont recensées. La mode, l’art floral, le textile, le cuir, le verre, l’horlogerie, l’orfèvrerie, la joaillerie, les arts du spectacle, le bois ou encore le métal, autant de domaines qui sont concernés par les Métiers d’art.

Beaucoup de ces professions restent souvent méconnues ou délaissées par le grand public : les bottiers, les plumassiers, les corsetiers, les glypticiens, les émailleurs sur cadrans, les pipiers sur bois, les tourneurs sur bois, les vanniers et bien d’autres encore.

Ces métiers exercés par de véritables passionnés sont souvent l’héritage de savoir-faire précieux développés au fil des siècles, qui se transmettent de génération en génération.

RETROUVEZ LA TOTALITÉ DE CET ARTICLE EN COMMANDANT LE CAHIER EMPLOI, FORMATION ET CARRIERE

VOUS POUVEZ EGALEMENT RETROUVER CET ARTICLE EN VOUS ABONNANT AUX CAHIERS DU LUXE

Article précédent Article suivant