Dior, marque la plus médiatique de la Fashion Week, Armani réouvre son restaurant à Milan et les autres infos du jour.

Dior, marque la plus médiatique de la Fashion Week, Armani réouvre son restaurant à Milan, la première collection de Louise Trotter pour Lacoste et les autres infos du jour.

Revue de presse

Dior, marque la plus médiatique de la Fashion Week

photo: Dior

La valeur totale de l’impact médiatique de la Fashion Week de Paris était de 129 millions de dollars US et l’engagement était de 42,2 millions de dollars US, selon les données recueillies par Launchmetrics.

Dior a reçu le plus grand nombre de placements médias sur tous les canaux (en ligne, social et imprimé), y compris les médias payés, détenus et gagnés, et a généré une VIM de 17,4 millions de dollars US. Ses 10 700 articles et messages sur les médias sociaux ont suscité un engagement de 6,6 millions de personnes.

Naturellement, le bruit autour de l’exposition Londonienne Christian Dior : Designer of Dreams a permis à la marque d’atteindre un public plus large.

Le deuxième était Chanel. La maison a publié 26 100 articles à ce sujet, générant une VIM de 11,2 millions de dollars US et un engagement de 3,8 millions de dollars US. Dix mille billets ont été écrits sur le regretté directeur créatif de Chanel, Karl Lagerfeld, qui a eu un engagement de 475.500. Off-White, Saint Laurent, Louis Vuitton, Chloé, Valentino, Alexander McQueen, Givenchy et Stella McCartney suivent dans le classement MIV.

 

 

Armani dévoile son restaurant récemment rénové à Milan

photo: Emporio Armani café

L’Emporio Armani Caffè & Ristorante à Milan rouvre ses portes après d’importants travaux de rénovation et de réaménagement. Situé au rez-de-chaussée du siège mondial de la marque, dans un immeuble des années 1930, Via Manzoni, à deux pas de Via Montenapoleone.

Le café et le restaurant s’installent à nouveau dans le complexe majestueux qui abrite également l‘hôtel Armani Milan et son plus grand flagship store mondial. Le restaurant propose des plats méditerranéens et du nord de l’Italie avec possibilité de menu dégustation ou à la carte pour le brunch, le déjeuner ou le dîner.

La rénovation s’inspire des codes de marque méticuleux d’Armani :une palette discrète et des lignes épurées. Le design du café et du restaurant s’articule autour de l’or pâle qui est présent comme un leitmotiv.

Les murs au toucher doux sont tapissés d’une teinte bleu acier légèrement irisée, tandis que les sièges, réalisés dans un tissu similaire ont été fabriqués sur mesure pour le café. A l’étage, une cheminée monumentale en marbre vert est à l’honneur au bout de la salle à manger, ailée de panneaux de tissus Armani Casa imprimés d’un motif de palmier tropical.

 

 

Lacoste présente la première collection de Louise Trotter

photo: Lacoste

Louise Trotter a présenté sa première collection en tant que directrice artistique de la griffe française. Un défilé tourné vers la figure du fondateur René Lacoste.

C’est désormais à Louise Trotter qu’incombe la charge de renouveler l’esthétique Lacoste. Elle a remplacé en octobre 2018 Felipe Oliveira Baptista, qui avait occupé pendant huit ans le poste de directeur artistique. La designer de 49 ans, née à Sunderland, dans le nord-est de l’Angleterre, et diplômée en design de mode de l’université de Newcastle, a fait ses classes au studio de Calvin Klein, à New York, puis en tant que directrice de création chez Jigsaw, à Londres. Mais elle est surtout connue pour son travail chez Joseph, qu’elle a piloté avec succès pendant plus de huit ans.

Pour cette première collection, Louise Trotter a choisi de se tourner vers une figure légitime et unanimement appréciée, le fondateur René Lacoste. « Je me suis concentrée sur les valeurs qu’il incarnait, le fait de travailler dans la joie, avec l’esprit d’équipe, en étant poussée par l’envie d’innover. Je ne suis peut-être pas la meilleure directrice artistique du monde, mais je bosse, et je suis tenace », affirme-t-elle.

Sa première collection qui a défilé au Tennis Club de Paris, mardi 5 mars, atteint le juste équilibre entre une allure chic et la touche sport. Les couleurs claquent, le crocodile emblématique de la griffe se promène sur les silhouettes, tantôt placé discrètement dans le dos, tantôt brodé en gros sur le torse avec des fils qui volent au vent, comme si la couture était inachevée.

 

 

Christian Louboutin veut ouvrir un hôtel au Portugal

photo: Christian Louboutin

Depuis de nombreuses années, lorsqu’il ne crée pas de nouveaux stilettos, Christian Louboutin trouve refuge dans l’Alentejo, une région du Portugal. Un coin entre terre et mer où les connaisseurs savent que les plus belles plages du pays y bercent le littoral.

Le créateur a confié avoir l’intention d’y ouvrir un hôtel de charme où il puisera dans sa collection de céramiques pour structurer la décoration. Il est également en train d’acheter du mobilier et recherche des oeuvres de l’art aborigène. Le designer a chargé l’architecte Madalena Caiado de s’occuper du chantier pour qu’il soit en adéquation avec les constructions locales. Les travaux doivent démarrer au mois d’avril tandis que l’ouverture devrait intervenir à l’été 2020.

L’établissement comptera un restaurant où Christian Louboutin a prévu de servir une cuisine bio, riche de produits locaux, et notamment les fromages du coin.

Article précédent Article suivant