Karine Lecchi récompensée par les grands prix de la création, Ferrari vise une nouvelle croissance en 2019 et les autres infos du jour

Karine Lecchi récompensée par les grands prix de la création de la ville de Paris, Ferrari vise une nouvelle croissance en 2019 et 2020 et les autres infos du jour.

Revue de presse

Karine Lecchi récompensée par les grands prix de la création de la ville de Paris

Photo : Karine Lecchi

Ferrari vise une nouvelle croissance en 2019 et 2020

Photo: Ferrari

Swatch inquiète avec son ralentissement en Chine

Photo : Swatch Group Headquarters Biel Bienne

Swatch Group a fait état jeudi d’un ralentissement de son activité au cours des trois derniers mois de 2018 en raison d’une contraction de la demande en Asie et de « très faibles » ventes en France, avec pour conséquences des résultats annuels moins bons que prévu et un net recul de l’action en Bourse de Zurich.

Le chiffre d’affaires a progressé de 5,7% à changes constants en 2018, à 8,48 milliards de francs (7,42 milliards d’euros), alors que les analystes interrogés par Reuters anticipaient 8,65 milliards.

Le bénéfice net a lui aussi été inférieur aux attentes, bien qu’en hausse de 14,8% à 867 millions de francs, contre 952 millions attendus, ce qui va amener le groupe suisse à proposer un dividende moins élevé que prévu de 8 francs par action.

« Clairement décevant. La croissance organique des ventes et la marge ont décliné dans la deuxième partie de l’année », commente Jon Cox, analyste de Kepler Cheuvreux.

Pour Rene Weber, de Vontobel, les problèmes rencontrés dans les circuits de distribution des marques Omega et Longines ne fournissent qu’une explication partielle à la tendance négative sur les ventes et sur la marge.

Les ventes des horlogers suisses souffrent du moindre appétit des touristes chinois, leurs principaux clients, avec la dépréciation du yuan et les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

Swatch n’a pas mentionné jeudi ses marques haut de gamme Breguet et Jaquet Droz ni la demande pour Tissot, confronté à la concurrence des montres connectées.

Nicolas Ghesquière pourrait lancer sa propre marque avec le soutien de LVMH

Photo : Nicolas Ghesquière x Louis Vuitton

Selon certaines rumeurs, LVMH aurait accepté de financer une nouvelle marque de mode lancée par le célèbre designer Nicolas Ghesquière. Selon les informations obtenues par FashionNetwork.com, le groupe de luxe aurait accepté de financer le projet de Ghesquière après que son directeur général, Bernard Arnault, eut été persuadé par sa fille Delphine Arnault.

Cette dernière croit fermement au travail de Ghesquière. En tant que Vice-présidente exécutive de Louis Vuitton, elle a nommé Ghesquière à la tête de la direction artistique de la mode féminine de la marque de luxe.

Ghesquière a fait connaître son désir de lancer son propre label. En octobre, le créateur avait indiqué dans une émission télévisée française que, dans le cadre de son contrat avec Louis Vuitton, récemment renouvelé, il avait le droit de créer sa propre entreprise.

LVMH vient d’annoncer que 2018 avait été un exercice réussi, avec une croissance des ventes globale de 10%. Le moment serait donc bien choisi pour Nicolas Ghesquière, dans les bonnes grâces de LVMH, qui attribue en grande partie son succès aux ventes de Louis Vuitton.

 

Article précédent Article suivant