Economie. Les chiffres clefs des échanges mondiaux de la filière cuir

Le Conseil National du Cuir vient de dévoiler son rapport annuel sur les Echanges Mondiaux de la Filière basés sur l’année 2017. Selon l’étude, le dynamisme de l’Italie et de la France, respectivement 2ème et 4ème exportateurs mondiaux, permet à l’Europe de gagner du terrain dans la filière cuir. A l’inverse, l’Asie voit la Chine, son chef de file, perdre progressivement des parts de marché.

Par Hélène

L’engouement pour le luxe à l’européenne

Dans la filière cuir, l’Europe pèse pour un tiers des exportations mondiales (35%) dont la moitié vient de l’Italie (12%) et de la France (4%). Respectivement, à la deuxième et à la quatrième place des exportations tous secteurs confondus.

Ces leaders européens s’illustrent notamment dans le haut de gamme voire le luxe. L’Italie se maintient à la première place des principaux exportateurs mondiaux de cuir finis (22%) et fournit majoritairement la Chine, la Roumanie, Hong Kong, les Etats-Unis et l’Espagne. La France quant à elle exporte 6% de cuirs et peaux bruts dans le monde et conserve sa 3ème place.

La maroquinerie reste cependant le secteur le plus porteur de la filière : l’Italie (2ème place) représente 15% des exportations d’articles de maroquinerie, suivie de très près par la France (3ème place) qui exporte à hauteur de 10,5% de ces articles dans le monde, notamment à Hong-Kong, aux Etats-Unis et à Singapour.

L’engouement pour le luxe, principalement les sacs à main, vêtements et accessoires, permet à la France et à l’Italie de continuer à rayonner à l’international, portées par leurs irremplaçables savoir-faire et l’image que véhiculent les grandes Maisons. La France est le 5ème exportateur mondial de vêtements et d’accessoires en cuir. Rappelons que l’industrie du cuir en France représente 9400 entreprises, dont les savoirs faire exceptionnels sont reconnus à l’international, avec 130 000 employés pour un chiffre d’affaire de 25 milliards d’euros.

 

La Chine perd des parts de marché

Tous secteurs confondus, les exportations en provenance d’Asie représentent 59% des exportations mondiales, un pourcentage stable depuis ces dix dernières années. Les quatre principaux exportateurs asiatiques sont la Chine (1er), le Vietnam (3ème), l’Indonésie (5ème) et l’Inde (7ème). Ce quatuor pèse pour 52% des exportations mondiales.

Un fait marquant de cette dernière décennie : la redistribution des cartes au sein du continent asiatique. En 2017, la Chine, malgré sa première place au classement, ne représente plus que 34% des exportations mondiales contre 45% en 2010. Ce recul du géant asiatique a surtout profité au Vietnam qui a gagné 6 points de parts de marché depuis 2010 et 8 depuis 2000. Cette situation est d’autant plus notable au sein du secteur de la chaussure. De manière générale, les importations mondiales de chaussures proviennent à 65% d’Asie et 30% d’Europe. Les chaussures sont majoritairement d’origine chinoises, certes, mais la Chine a perdu depuis ces dix dernières années 10 points de parts de marché, tandis que le Vietnam et l’Indonésie en ont gagné respectivement 8 et 2,5.

Depuis dix ans, la Chine demeure le leader mondial de la filière cuir, mais elle est de plus en plus concurrencée au niveau de la chaussure (-10 points), de la maroquinerie (-14 points) et des vêtements en cuir (-16 points) par ses voisins asiatiques qui concilient une main d’œuvre peu coûteuse et un niveau de qualité parfois supérieur, et par les pays européens qui se sont positionnés sur le haut de gamme.

Concernant l’Amérique, en valeur, 37% des cuirs et peaux bruts et 25% des cuirs finis exportés dans le monde proviennent de ce continent. Mais ces chiffres ont peu évolué en dix ans. A noter également : Les Etats-Unis sont toujours les premiers exportateurs mondiaux de cuirs et peaux bruts (28% des exportations mondiales).

Face à l’évolution des enjeux écologiques, durables, et la multiplication du nombre de créateurs de mode qui ont récemment annoncé avoir banni le cuir animal de leurs collections, la filière française du cuir, l’une des plus performantes du pays à l’exportation, entend bien réagir! Les professionnels du cuir, regroupés au sein du Conseil National du Cuir, ont ainsi décidé d’organiser cette année à Paris le 1er forum international, « Sustainable Leather Forum », dédié à la responsabilité sociétale dans les industries du cuir, de la chaussure, de la maroquinerie et de la ganterie! Rendez-vous le 16 septembre prochain pour échanger sur l’avenir de toute une filière !

Par Hélène
En savoir plus sur conseilnationalducuir.org
Previous ArticleNext Article