Gucci, lauréate du prix de la « marque de l’année » des British Fashion Awards, Serge Lutens ouvre une deuxième boutique à Paris et les autres infos du jour

Gucci, lauréate du prix de la « marque de l’année » des British Fashion Awards, Serge Lutens ouvre une deuxième boutique à Paris, Serycine remporte le prix de l’INPI 2018 et les autres infos du jour

Revue de presse

Gucci, lauréate du prix de la « marque de l’année » des British Fashion Awards

photo: Fashion British Awards

Lundi 10 décembre, le British Fashion Council remettait ses prix lors de la traditionnelle cérémonie des British Fashion Awards. Mannequins renommés, actrices internationales et stylistes reconnus, comme chaque année, les plus grandes stars avaient répondu présent à l’appel.

Sur le tapis rouge du Royal Albert Hall de Londres, tous se sont prêtés avec joie au jeu des photographes.

Gucci a remporté le prix de la marque de l’année, le designer de l’année est Pierpaolo Piccioli pour Valentino, Miuccia Prada a été remerciée pour l’ensemble de sa carrière.

Vivienne Westwood, quant à elle, a reçu l’award Swarovski de Changement positif et Clare Waight Keller a remporté le prix du designer britannique de l’année pour les collections femmes chez Givenchy.

Serge Lutens ouvre une deuxième boutique parisienne

 

Serycine recompensé aux trophées de l’INPI 2018

photo: INPI trophée 2018

L’Institut national de la propriété industrielle (INPI) a sélectionné quatre entreprises innovantes en termes de « stratégie de propriété intellectuelle ». Les récompenses ont été remises lundi 10 décembre au Trianon à Paris.

Sur les douze entreprises nommées, quatre ont été désignées lauréates : Traxens dans la catégorie « Brevet », Sericyne dans la catégorie « Design », Agriconomie dans la catégorie « Marque » et le Laboratoire 13S dans la catégorie « Recherche ».

Serycine l’emporte dans la catégorie Design avecson textile innovant en soie, notamment utilisé dans la création d’objets et de packagings de luxe. Clara Hardy, la dirigeante et fondatrice, a inventé la production de soie en trois dimensions grâce à des vers à soie qui produisent directement sur des moules. « Notre matière 100 % naturelle est un entremêlement de fils liés entre eux par une molécule filée par le ver à soie, la séricine. Chaque fibre a une longueur d’un kilomètre environ, ce qui confère à notre matière une meilleure résistance qu’avec des fibres courtes« , indique la fondatrice à l’INPI.

 

 

Kering crée un prix pour l’innovation durable en Chine

 

Article précédent Article suivant