Kering lance un plan de rachats d’actions, L’Oréal dépasse ses attentes au troisième trimestre et les autres infos du jour

Kering souhaite racheter ses actions, l’Oréal dépasses ses attentes et les autres infos du jour.

Revue de presse

Kering va racheter jusqu’à 1% de ses actions

Photo: Kering

Kering lance un programme sur 12 mois visant à racheter jusqu’à 1% de son capital social via le rachat d’actions. Pour y parvenir, le groupe a fait appel à un Prestataire de Services d’Investissements (PSI). Le groupe de luxe investirait un maximum de 300 millions d’euros sur une première tranche, à un cours n’excédant pas 480 euros.

L’action Kering représentait en juin environ 522 euros, mais le cours a chuté de 3% depuis le début de l’année.

Les premiers rachats représenteraient environ 0,5% du capital social du groupe et les actions rachetées seront destinées à être annulées. Ce rachat a été voté par l’Assemblée générale des actionnaires qui s’est tenue le 26 avril 2018.

 

L’Oréal dépasses ses attentes

photo: Bloomberg

L’Oréal enregistre une hausse de 6,2% de son chiffre d’affaires, pour atteindre 6,47 milliards d’euros, soit la progression la plus haute enregistrée depuis 10 ans. Mais ces résultats montrent de grandes disparités.

L’activité « Luxe » avec les marques Lancôme, Giorgio Armani ou encore Yves Saint Laurent a accéléré avec +14,8% notamment en Asie-Pacifique, principalement en Chine.

Les produits « Grands publics » enregistrent une croissance de 1,2% mais rencontrent des difficultés en Europe de l’Ouest ainsi qu’au Brésil.

L’Europe Occidentale a par ailleurs subi une baisse des ventes sur le troisième trimestre avec -1%.

« L’activité en Europe de l’Ouest est toujours marquée par une situation difficile, en particulier au Royaume-Uni » où le marché de la beauté ralentit, a noté Jean-Paul Agon, PDG de l’Oréal.

L’objectif du groupe est de réaliser cette année une croissance comparable, supérieure à la croissance du marché mondial des cosmétiques.

 

Louis Vuitton collabore avec Grace Coddington

photo: Wall Street journal

Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femmes de Louis Vuitton a fêté en grande pompe l’inauguration de son nouveau pop-up store à New York. 

Le pop-up store délivre des pièces issues de la collaboration entre la marque et Grace Coddington, ancienne directrice artistique de Vogue US.

La collection capsule « Catogram » annoncée en mai dernier lors du défilé Croisière de la marque, rend hommage à Pumpkin et Blanket, les deux chats persans de Grace Coddington, ainsi que Léon, le labrador de Nicolas Ghesquière. Le monogramme côtoie ainsi les boules de poils des deux artistes.

 

 

 

 

Article précédent Article suivant